mercredi 7 mars 2012

[Syven] Au sortir de l'ombre...

Titre : Au sortir de l'ombre
Auteur : Syven
Éditeur : Éditions du Riez
Nombre de pages : 450

Londres, 1889. La guilde d'Ae protège les aethrynes depuis des siècles pour qu'elles se consacrent à leur tâche : garder piégés dans leur ombre de sinistres monstres avides de massacre, les gothans. Lorsque la secte des némésis s'attaque à ces prêtresses, l'organisation est ébranlée par la traîtrise de plusieurs agents d'importance. Les traqueurs William, Christopher et Heinrich, qui sont chargés de la protection de lady Eileen pour une nuit, n'imaginent pas les enjeux de la chasse dont ils feront bientôt l'objet. Mais dans l'ombre d'Eileen, attentif, « Il » sait ce qui est sur le point de se jouer.


Vous aimerez :
- les grooooos monstres
- l'action
- les romans sans chapitrage
- l'Angleterre victorienne
- les comics
- frissonner la nuit en lisant

Vous n'y trouverez pas :
- des personnages développés
- de l'introspection
- de l'amour

Mon avis ?
J'ai eu du mal à entrer dans l'univers, les 100 premières pages et puis... et puis j'ai été emportée. Je n'ai plus lâché le livre. ^^
J'ai adoré le suspens, les personnages (qui prennent de l'ampleur dès la seconde moitié, c'est notamment pour ça qu'au début j'ai eu du mal : je les trouvais un peu lisse), les décors, la course-poursuite, les batailles...
Autre point positif : le style. Impeccable. Exemplaire. D'une fluidité imparable, mais pourtant présent, avec de très jolies images. Au passage, je suis admirative du nombre de métaphores utilisées pour décrire les levers de soleil... et les couchers, annonciateurs de danger, car le gothan n'est jamais loin. Pour preuve, cette citation tirée du livre : "Mentez à vos enfants. Dites-leurs que les monstres ne se cachent pas dans l'ombre..."

A vous procurer d'urgence si vous souhaitez passer une nuit blanche à bouquiner, ou tout simplement vous offrir un bon moment de lecture bien bien sombre et trépidant. ;)

En plus, le livre faisait partie des finalistes du prix Bob Morane, ce qui n'est pas du tout démérité !

4/5

Aucun commentaire:

Publier un commentaire