dimanche 9 novembre 2014

[Vanessa du Frat] Les Enfants de l'Ô 2

Titre : Les Enfants de l'Ô, tome 2 du Cycle de Z'Arkan
Auteur : Vanessa du Frat
Editeur : Chromosome éditions
Nombre de pages : 568
Roman auto-édité disponible en papier (23€) et numérique (à paraître le 15/11/14)
Terre, 2067
Après la mort du Père, Line et Lúka pensaient enfin pouvoir mener une vie normale, mais la mystérieuse femme en noir a d’autres projets pour eux. Afin d’assouvir ses besoins de vengeance, elle s’adjoint l’aide de Lyen, qui elle aussi attend son heure. Peu à peu, le lien qui unit les amants s’effrite ; un fossé d’incompréhension se creuse entre eux et les détruit à petit feu. Comment pourront-ils faire face aux menaces invisibles qui planent au-dessus d’eux ?
Alia, 2340
Ludméa a l’impression de vivre un conte de fées au quotidien, entourée de Ruan et des jumeaux qu’elle aime tant. Cependant, les agissements obscurs de son compagnon ainsi que les étranges non-dits sur son passé vont lentement semer le doute dans son esprit. Connaît-elle vraiment l’homme avec qui elle partage sa vie ? Quel lourd secret lui cache-t-il ?
La saga des Enfants de l’Ô se poursuit dans ce deuxième tome passionnant, où les certitudes s’effondrent alors que de nouvelles questions émergent. Le mystère s’épaissit avec l’apparition de nouveaux personnages : découvrez Saraï, l’autre Line, et le lourd héritage de leur famille…


Vous aimerez :
- la psychologie poussée des personnages
- la plongée dans le passé de certains d'entre eux
- les histoires d'amour (encore plus) tordues (qu'au premier tome)
- les paradoxes temporels

Vous n'y trouverez pas :
- une science-fiction basée sur la technologie
- des personnages dénués de défauts
- le côté "thriller médical génétique"qui était flagrant au premier tome
- de scènes de batailles, etc.

Mon avis ?
C'est avec une impatience absolument insupportable que j'ai attendu ce tome 2, que je découvrais quasiment pour la première fois tant l'ancienne version lue sur le site datait. J'en avais un souvenir agréable, mais assez flou à cause des années, alors que le tome 1 était resté très clair dans mon esprit... et je peux vous assurer que la redécouverte fut intense et captivante !!

Au début de cet excellent tome 2, nous retrouvons Lukas et Line dans leur bunker, avec leur enfant mais, surtout, la fameuse femme noire de fin de tome 1 qui rôde... son ombre plane dans le moindre recoin du bunker, sur le moindre aspect de leur vie, et ni Lukas ni Line ne suspectent quoi que ce soit. Du coup, le récit de leur quotidien à la fois tranquille et hors du commun, déjà intéressant par ailleurs du fait de leur passé chaotique, se fait alors inquiétant : on attend le moment où la femme noire frappera, inévitablement fort. C'est d'autant plus captivant que le couple est au bord de l'implosion, en désaccord sur pas mal de points... tout finir par s'expliquer, et l'intrigue prend alors un tournant très inattendu, mais je n'en dirai pas plus. Sachez seulement que ces deux-là sont toujours pleins de surprises !

Si vous avez détesté Line dans le tome 1, préparez-vous à compatir avec elle, car vu ce que lui fait vivre Lukas... bon, le pauvre a de bonnes raisons, et il est aussi victime dans l'affaire, mais pouah ! J'ai envie de dire "sale petit con, t'aurais pu le voir venir quand même !!!" Il fonce droit dans un piège, péchant par son seul point faible : l'ego. Il est tellement convaincu de sa propre force de caractère qu'au final il n'en plie que mieux. Ce retournement de situation est finement amené, tout bonnement magistral : Vanessa du Frat explore la psyché de ses personnages à des niveaux très profonds, elle sait en découvrir les moindres recoins (surtout les plus crades, pour notre plus grand bonheur ^^) et amener les surprises les moins évidentes à la surface.

Je n'en dirai pas plus, non plus, sur la nature de l'erreur magistrale commise par Lukas. Sachez simplement qu'elle implique un nouveau personnage, et pas des moindres : Saraï. Alors, comment vous la décrire ? Humm... vous voyez tata gâteau qui vous sert le thé le dimanche après-midi ? Gardez l'image en tête, mais donnez-lui un caractère de psychopathe manipulatrice puissance 10 000. Sans compter tous ses secrets, qui se révèlent peu à peu (mais on en sait encore tellement peu à son sujet). Saraï ne vit pas sur Terre en 2066, mais sur Lambda, dans le futur, et c'est ça qui rend le personnage encore plus intéressant : par l'influence qu'elle exerce sur Lukas qui, lui, vit dans le passé sur Terre, elle provoque tout autant qu'elle tente d'éviter la catastrophe qu'elle sait à venir, pour l'avoir vécue (vous comprenez pas tout ? LISEZ LE ROMAN :p)
Une catastrophe ? Bah oui, le fameux grand Cataclysme, mais j'en dis pas plus non plus, crénom, vous êtes trop curieux !!! ;-)

Et Ruan et Ludméa dans tout ça ? Eh bien, dans ce tome, ils sont beaucoup plus effacés. Ils apparaissent, bien sûr, et plus d'une fois, mais l'intrigue tourne clairement autour de Line et Lukas, je dirais même qu'elle tourne autour de leur histoire d'amour et de famille. Le couple de lambdiens amène quand même sa part de révélations et de retournements de situation, notamment sur la nature exacte de leur relation, et les secrets de famille de Ruan, qui sont beaucoup plus tordus qu'on ne pourrait le croire. Ruan n'a rien à envier à Lukas côté secrets !

Ludméa, de son côté, est un peu l'agneau tout blanc qui souffre à cause de tout le monde. On compatit énormément avec elle, sa situation, son ignorance, et son caractère toujours aussi déterminé associé à son impuissance générale la rend extrêmement attachante, une fois de plus. Je crois que c'est mon personnage préféré, pour son innocence... avec Saraï, la sale grand-mère manipulatrice ^^

D'un point de vue global, ce tome est beaucoup moins "scientifique" que le premier, qui basait son suspens sur le huis-clos et les mystères génétiques. Là, on explore le côté humain des porteurs de cette anomalie génétique. On explore aussi pas mal d'histoires personnelles, notamment amoureuses. Attendez-vous à quelques scènes de sexe particulièrement "hot", et pas qu'une ou deux ^^ Elles ne sont bien entendu pas inutiles, je vous laisse découvrir pourquoi...

En résumé, le tome 2 des Enfants de l'Ô réussit l'exploit de surpasser le premier tome, déjà excellent à tous points de vue. Il conserve les qualités déjà présentes – style, suspens, personnages torturés, psychologie poussée, narration à la fois lente et addictive –, tout changeant assez radicalement de ton, jouant cette fois-ci sur les relations humaines, notamment amoureuses. Je peux vous assurer que si vous avez aimé voire adoré le tome 1, vous ne pourrez absolument pas être déçu avec ce tome 2. Il est excellent, à tous points de vue, et je ne dirai qu'une chose de plus : vivement l'an prochain pour le tome 3 !!!!

Je serai au rendez-vous :-)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire