dimanche 27 janvier 2013

[Rebecca O'Donnell] Rebecca Kean 3

Titre : Rebecca Kean, tome 3 – Potion macabre
Auteurs : Cassandra O'Donnell
Editeur : J'ai Lu
Nombre de pages : 479
 
Avoir une fille en pleine crise d’ado quand on a 27 ans, ce n’est déjà pas de la tarte, mais quand votre adorable progéniture est une jeune vampire en pleine poussée hormonale, ça devient carrément insurmontable. Comme si je n’avais pas assez à faire avec une bande de potioneuses complètement disjonctées qui sème la pagaille dans toute la région, et la nouvelle guerre qui se profile lentement mais sûrement à l’horizon…
 
Vous aimerez :
- les nouveaux secrets sur l'héroïne
- en découvrir plus sur la caste des potioneuses
- voir un petit problème de Malaat aboutir !

Vous n'y trouverez pas :
- une psychologie hyper développée
- un rythme aussi soutenu qu'aux tomes précédents
- une typographie très soignée
- une crise d'ado Léonorienne très présente...

Mon avis ?
Contrairement aux tomes précédents, ce n'est pas un coup de cœur intégral pour ce troisième tome, mais on est loin d'une déception également !
 
Si les deux premiers tomes installaient surtout l'univers et quelques prémices à l'intrigue générale, dans celui-ci, le fil rouge de la série est véritablement installé et prend toute son ampleur à la toute fin du roman : de fait, si vous n'avez pas terminé de lire ce tome 3, je vous déconseille fortement de lire le résumé du tome 4 à paraître le mois prochain, si vous ne voulez pas vous gâcher une belle surprise côté scénario !
 
Mais parlons un peu du contenu de ce roman au lieu de sauter à la fin tout de suite comme ça là (c'était pour vous donner envie de le lire, ce coup du "y a un cliffhanger, gnahahaha" :p). J'ai bien aimé parce qu'on apprend plein de choses sur les potioneuses : dans l'affaire, Rebecca va devoir enseigner dans l'école de Maurane, la cheffe potioneuse, pour enquêter. D'une, on voit enfin Rebecca enseigner pour de bon (elle est censée être prof de fac, bon sang !) et, de deux, on effectue de fait une plongée dans une nouvelle caste de l'univers. Le tome 1 nous offrait un tour général du propriétaire. Le tome 2 se voyait pourvu d'une enquête chez les muteurs. Ici, on sonne chez les potioneuses ! Pour le tome 4, je vous laisse la surprise puisqu'elle concerne le cliffhanger de fin de tome 3. ;-)
 
Ce tome est très intéressant, donc, mais il manque un chouïa de rythme et, surtout, j'ai trouvé certains passages poussifs, pas très bien amenés : au lieu de s'enchaîner dans une logique de cause à effet, j'ai trouvé que tout s'amenait un peu dans le désordre, dans le genre "ça arrive et puis c'est tout". C'est pas hyper gênant car, en effet, Rebecca est confrontée à une avalanche de problèmes qui lui tombent dessus tous en même temps. Mais c'est parfois un peu trop rapidement amené pour paraître crédible.
 
Et puis j'ai regretté de ne pas davantage voir sa fille, Leo ! Au tome 2, je me plaignais déjà de ne pas la voir assez parce qu'elle passait tout son temps chez la nounou : ben là, pareil ! Pourtant le résumé annonçait "une adolescente en pleine crise d'ado." Mouais. Bon, espérons qu'au tome 4 cela changera (il y a de bonnes chances pour vu ce qu'il se passe, mais à mon avis Rebecca fera tout pour tenir sa fille hors de danger, et la mettra donc chez la nounou à nouveau pour faire bonne mesure, grumpf).
 
En dehors de ça, les répliques sont toujours au top, l'écriture toujours aussi simple mais fluide et efficace, et le personnage de Maurane, la chef potioneuse, prend de l'ampleur. On découvre une nouvelle facette de sa personnalité. J'aime bien !
Sans compter que Rebecca découvre le secret de l'origine de sa "bête" intérieure... je ne vous en dis pas plus, seulement que cette révélation vient de Mark, le compagnon de Malaat, lequel Malaat trouve une issue dans ce tome... Rebecca y cède-t-elle ou va-t-elle s'en débarrasser ? Surprise ! ;-)
 
En somme, un tome moins bon que les précédents mais pas mauvais du tout pour autant. L'effet de nouveauté qui se dissipe ? Pas sûre, car j'ai d'ores et déjà hâte de me plonger dans la suite car l'univers est hyper addictif.
 
Rebecca Kean est une série que je continue de conseiller avec enthousiasme, donc :D

4/5

Si vous voulez lire la chronique du tome 1, c'est par là
Et pour la chronique du tome 2, par ici !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire