samedi 3 mars 2012

[Lydie Blaizot] La maison de Londres

Titre : La Maison de Londres (volume unique)
Auteur : Lydie Blaizot
Editeur : Les éditions du Petit Caveau
Nombre de pages : 356

Londres, 1895.
Ruppert Haversham, Arthur Ruterford et Hubert Michel, trois vampires aux caractères aussi différents que marqués, tentent de vivre normalement malgré la malédiction dont ils s'estiment victimes. Affiliés à la puissante Maison de Londres, ils se retrouvent chargés de l'éducation d'un nouveau collègue, Donald Crump.
Malheureusement, ce dernier se révèle être une véritable calamité qui va mettre en péril l'organisation dont il est censé faire partie. Par sa faute, la guerre avec la Maison de Cardiff prend des proportions alarmantes et ses camarades sont contraints de rattraper ses bêtises.
Leurs pérégrinations vont les mener de Londres à Upper Plot, un village qui semble recéler la clé de leur problème... et même peut-être davantage.
Dans ce roman haut en couleurs, Lydie Blaizot nous décrit une galerie de personnages particulièrement réussie qui nous prouve que l'on peut être un vampire et avoir aussi de l'humour !
Décor victorien, enquête palpitante, rebondissements en tout genre, humour noir et sentiments contradictoires sont autant d'éléments qui vous embarquent aux côtés de nos trois héros dans ce récit palpitant et original.


Vous aimerez :
- l'aventure à la sauce "cape et d'épée"
- les personnages hauts en couleur du même genre
- le burlesque
- les vampires à la fois classiques dans la mythe, mais décalés dans la réécriture de celui-ci
- les ambiances victoriennes, à la ville comme à la campagne !

Vous n'y trouverez pas :
- un pur roman de cape et d'épée : c'est davantage un clin d'œil, car sinon le roman aurait été intitulé "Les trois mousquetaires de Londres", par exemple.
- une intrigue complexe
- des vampires tout puissants
- de la bit-lit

Mon avis ?
Un énorme coup de cœur pour cet ouvrage ! J'avais eu davantage de mal à m'immerger dans l'univers des précédents romans du Petit Caveau, mais là, j'ai trouvé tout ce que j'aimais dans un roman vampirique. Du burlesque des vampires nouveaux-nés (raaaah, ce Donald Crump !!!), jusqu'à l'émotion vive que peut ressentir un vampire face à l'amour disparu de sa vie, puis retrouvé, ailleurs, ou autrement... c'est un très bon premier roman, et j'ai eu un coup de cœur pour chacun des trois mousquetaires de Londres !

Les personnages principaux sont l'énorme point fort du roman, outre l'ambiance générale, l'écriture bien menée et l'aventure entraînante. J'ai d'emblée adoré Lord Ruppert Haversham, qui cite Shakespeare à tout moment, puis, grâce à l'intrigue, me suis intéressée à Arthur Rutherford, l'ancien militaire au cœur tendre... Sur la fin, j'ai adoré le déploiement de notre troisième mousquetaire, Hubert Michel, un médecin français à la carrière et la vie brisées par une morsure, qui regrette fortement de ne plus pouvoir profiter des deux. Tous trois essaient de conserver un quotidien normal dans leur "après-vie", tandis que leurs proches continuent leur vie à eux, dans leur quotidien brisé par la disparition d'un être cher qu'ils croient mort. Le rapport des vampires avec le monde des vivants est très bien exploré. Je ne m'attendais pas à cela, ce fut une excellente surprise !
Je ne vous en dis pas plus, car la manière dont les caractères et points de vue des vampires sont explorés est tout simplement magistrale.

A lire d'urgence pour les amateurs/trices de bonne littérature vampirique !

En plus, un recueil de nouvelles situées dans le même univers est paru chez le même éditeur ! Il s'intitule Autour de Londres. Je ne l'ai pas encore lu, mais ça ne saurait tarder... de quoi prolonger ce frisson vampirique bien agréable !

5/5

Aucun commentaire:

Publier un commentaire